Nissan Rogue SL TI 2009 : essai routier

Votre concessionnaire Nissan GT-R et Leaf autorisé de l'ouest de l'île de Montréal.


Nissan Rogue SL TI 2009 : essai routier
Nissan Rogue SL TI 2009 : essai routier
par Michel Deslauriers / Auto123.com
Nous aimons les camions, mais contrairement à nos voisins du sud, nous ne ressentons pas le besoin d'en conduire des gros. Faut se rendre à l'évidence : un VUS est pratique, offre une meilleure vue de la route et profite d'une motricité pour tous les climats. Mais quand même, dépenser de gros sous à la pompe n'est pas dans nos meilleurs intérêts.

Le Nissan Rogue est un VUS compact amusant à conduire qui procure un bon roulement.

On assiste à une renaissance des utilitaires à 4 cylindres. Les fabricants, pour la plupart, ont un modèle compact avec un moteur de petite cylindrée plutôt musclé qui supporte un V6 plus puissant. Mais certains considèrent une motorisation à 6 cylindres comme étant impertinente, y compris Nissan et son Rogue.

À ceux qui vont échanger leur vieux X-Trail, sachez que le Rogue est, à l'exception du moteur, totalement différent. Le X-Trail était un produit européen importé au Canada avec un boîtier de transfert réglable par le conducteur et un choix de boîtes de vitesses manuelle à 5 rapports et automatique à 4 rapports : le Rogue, lui, est basé sur une plateforme de voiture qui n'est vraiment pas aussi habile hors route que le X-Trail. Ah, et le Rogue est pas mal plus joli.

Un moteur bruyant à haut régime
Le moteur de 2,5 litres développe 170 chevaux et un couple de 175 livres-pieds, et procure des chiffres d'accélération respectables : de 0 à 100 km/h en 9,1 secondes. Mais le seul choix de boîte est une automatique à variation continue, ce que Nissan appelle Xtronic.

En conduite normale, pas de problème. Mais quand vous êtes pressé ou que vous voulez seulement augmenter la cadence, une CVT retiendra le moteur à son régime optimal de puissance durant les accélérations vigoureuses. Et près de sa ligne rouge, le 4-cylindres du Rogue devient plutôt bruyant. Et avons-nous vraiment besoin de leviers de sélection montés au volant dans un VUS compact ? Je doute que bien des propriétaires vont s'en servir fréquemment.

Par contre, le moteur de 2,5 litres livre une consommation de carburant raisonnable, moyennant 11,4 litres aux 100 kilomètres dans nos mains, durant une semaine très froide.

Comme quelques autres VUS compacts -- notamment, les VW Tiguan et Mitsubishi Outlander -- le Rogue profite d'une direction précise et d'une suspension raffermie qui lui permet de se faufiler rapidement dans les stationnements de centres commerciaux. Et pourtant, sur la route, le roulement n'est pas trop ferme.

Le seul choix de boîte est une automatique à variation continue que Nissan appelle Xtronic.

Pages: [ 1 2 > ]


Album photo

Retour aux nouvelles